Chargement

Les origines de Bigoudi

VIVA 7 Jours vous propose une série d’enquêtes sur les origines de l’équipe d’animation du Village-Vacances. Pour notre chronique d’aujourd’hui, nous avons tenté de suivre Bigoudi à la trace.

Dans nos recherches, nous avons peiné à trouver des réponses claires à nos questions, tant les versions sur les origines de Bigoudi étaient nombreuses. L’une d’entre elles impliquait un nain et une ménagère aveugle. Une autre concernait un mystérieux chaudron d’or enterré à Sillery. Une troisième concernait la guerre du Vietnam et une quantité phénoménale de crevettes. Bref, il fut difficile de différencier le faux du vrai. Voici toujours ce qui nous semble la version la plus crédible, même si elle est probablement inexacte. Après tout, c’est bien rare que la réalité accote la fiction.

C’est bien connu, Bigoudi a de grandes jambes. On raconte dans certains milieux qu’elle aurait même quelques gènes en commun avec Alexis-le-trotteur du côté de sa grand-mère paternelle. Toujours est-il que Bigoudi est une marathonienne amateure depuis plusieurs années et parcours le Canada d’Est en Ouest, d’Ouest en Est, du Nord au Sud, du Sud au Nord, du Sud-Ouest au Nord-Est, du Nord-Est au Sud-Ouest, du Nord-Ouest au Sud-Est, du Sud-Est au Nord-Ouest, de l’Est-Nord-Est au Sud-Sud-Ouest ; bref, Bigoudi court beaucoup et un peu dans tous les sens. Nous avons jonglé avec l’idée de vous dresser ici la liste des 487 localités canadiennes dans lesquelles elle a mis le pied, mais nous avons jugé que ce serait d’un ennui mortel. Cliquez plutôt ici pour la consulter.

Mais revenons à nos moutons. Un jour que Bigoudi trottait tout bonnement dans la ruralité, elle s’arrêta au Village-Vacances Petit-Saguenay pour prendre un verre d’eau. Il s’avère que le hasard fait bien les choses et que c’était soirée casino au Pub Le Refuge. Portée par une excitation qu’elle n’avait pas connu depuis qu’on lui avait donné un lapin domestique à son anniversaire de 8 ans, elle se lança corps et âme dans les vices des jeux de hasard. Elle finit par remporter une chapeau rouge à l’effigie du Village-Vacances.

Au moment où elle mit son nouveau couvre-chef sur sa chevelure abondante, quelque chose comme un charme s’opéra. Elle n’a jamais quitté le Village-Vacances Petit-Saguenay depuis, pas même pour aller rendre visite à sa famille. Selon nos informateurs, on peut la voir courir à l’occasion sur le site les soirs de pleine lune.

Autres articles

Lire l'article

Le Festi-Bouffe : de la gastronomie pour tous!

Depuis le début des années 2000, le Village-Vacances Petit-Saguenay organise le Festi-Bouffe, un souper gastronomique qui...

Lire l'article

5 façons d’économiser sur votre séjour au Village-Vacances Petit-Saguenay

Les familles raffolent du Village-Vacances Petit-Saguenay et y reviennent année après année. Certaines familles reviennent même...

Lire l'article

3 raisons pourquoi vos vacances chez VIVA sont un réel voyage détente

Lorsque vous fermez l’œil et que vous rêvez à vos prochaines vacances en famille, prennent-elles la...